Cameroun : les Etats-Unis font don de deux avions militaires pour renforcer la lutte contre Boko Haram

 

 

Cameroun : les Etats-Unis font don de deux avions militaires pour renforcer la lutte contre Boko Haram

L'Etat camerounais et les Etats-Unis d'Amérique viennent de conclure un accord portant sur le don de deux avions militaires, a rapporté la presse locale ce week-end à Douala. Les deux engins dotés de capacité de surveillance et de détection, devront exclusivement servir à la guerre contre le Boko Haram qui ne cesse de faire des victimes dans le pays.

Dans sa lutte pour arrêter la secte terroriste Boko Haram, le Cameroun vient de recevoir un important appui matériel des Etats-Unis. Il s'agit de deux aéronefs (avions légers), équipés en matériel de surveillance et de détection et également munis de caméra haute définition pour collecter les données afin de mieux contrer les troupes de Boko Haram.

Conformément aux termes de l'accord entre les deux parties, les deux nouveaux avions ne devront survoler uniquement les zones de conflit dans la région de l'Extrême-nord afin de contrôler les déplacements des terroristes. Exit donc une éventuelle utilisation pour surveiller dans le cadre du conflit contre les sécessionnistes dans la partie anglophone du pays. « Ces deux aéronefs, doivent être utilisés uniquement dans la lutte contre Boko Haram, comme le prescrit la convention », a insisté Peter Henry Barlerin, ambassadeur des USA à Douala.

Du côté camerounais on salue le geste du gouvernement américain qui renforcera l'appui de l'armée de l'air aux forces terrestres qui font face aux attaques terroristes. En ce qui concerne l'exigence américaine pour l'exclusivité de l'usage des aéronefs, les autorités l'agréent. « Nous vous promettons de respecter notre accord en utilisant ces aéronefs, uniquement contre Boko Haram », a rassuré le ministre de la défense, Joseph Beti Assomo.

Un énième appui américain

Ce n'est pas la première fois que les Etats-Unis volent au secours du Cameroun dans le cadre de sa guerre contre la secte Boko Haram. Entre autres, en octobre 2015 quelques mois après l'allégeance faite par Boko Haram à Daech, l'Administration Obama avait annoncé le déploiement de 300 soldats pour renforcer la lutte du côté du Cameroun.

Selon la Maison Blanche, qui avait indiqué que 90 militaires étaient déjà arrivés dans le pays, ces troupes d'élite devraient aider à mener « des opérations de collecte aérienne de renseignements, de surveillance et de reconnaissance ». L'exécutif américain avait annoncé par la même occasion qu'il fera installer des drones au nord du Cameroun pour mieux suivre les mouvements des éléments de la secte afin de les arrêter.

Par Emmanuel Atcha