Côte d'Ivoire : le gouvernement fixe la date de révision des listes électorales


Côte d'Ivoire : le gouvernement fixe la date de révision des listes électorales

Les autorités ivoiriennes ont fixé une date pour la révision des listes électorales en vue des élections municipales et régionales prochaines. D'après la porte-parole adjointe du gouvernement ivoirien, Anne Désirée Ouloto qui intervenait au sortir du Conseil des ministres tenu cette semaine, la révision devrait avoir lieu du 17 au 24 juin 2018.

C'est l'une des étapes importantes dans le processus électoral qui vient d'être franchie. Le gouvernement ivoirien vient de communiquer la date de la révision des listes électorales. Importante pour que les citoyens puissent être en mesure d'opérer leurs choix le jour du scrutin, celle-ci est prévue dans la troisième semaine du mois de juin prochain, à savoir du 17 au 24.

«Sur proposition de la Commission électorale indépendante (CEI) et en application de la législation nationale électorale, il sera procédé à la révision de la liste électorale en 2018. La collecte des informations dans les centres d'enrôlements de la CEI se déroulera du 17 au 24 juin 2018», a annoncé la porte-parole adjointe du gouvernement ivoirien, Anne Désirée Ouloto, à l'issue d'un Conseil des ministres tenu cette semaine à Abidjan.

La responsable a ajouté que cette vaste opération de collecte des informations dans les centres d'enrôlement par la Commission électorale indépendante se déroulera sur toute l'étendue du territoire ivoirien.

Anne Désirée Ouloto s'est par ailleurs voulue rassurante par rapport aux cas de citoyens dont les noms n'avaient jamais figuré sur les listes électorales invitant tous les Ivoiriens à se prêter à l'exercice :

«L'Ivoirien âgé de 18 ans au moins et justifiant de sa carte d'identité ou d'une attestation d'identité délivrée par l'Office national d'identification (ONI), ou son certificat de nationalité, peut se faire inscrire sur la liste de la circonscription électorale de son choix à condition d'y avoir son domicile ou des intérêts économiques».

Actualisation des données des futurs électeurs

La révision des électorales est une obligation prévue par la loi, mais aussi une étape qui s'impose pour la transparence des scrutins. Elle est par exemple nécessaire pour la CEI qui devra actualiser les données du fichier électoral existant.

Le processus de révision «comprend les opérations d'actualisation des données personnelles des électeurs, l'inscription de nouveaux requérants et la radiation des personnes décédées ou privées de leurs droits civiques», a expliqué la porte-parole adjointe du gouvernement avant d'ajouter que cette opération s'adresse à tout électeur qui peut solliciter de la CEI pour la prise en compte, dans le fichier électoral, des modifications de ses données dont le nom, le ou les prénoms, la profession et l'adresse du domicile.

Rappelons qu'au terme de cette opération de révision, la CEI devra publier les listes électorales provisoires par voie d'affichage dans les 10 500 bureaux de vote pour permettre aux électeurs de vérifier leurs noms et leurs identités avant la tenue des élections vers la fin de l'année 2018.

Par Emmanuel Atcha