Gabon: peine de prison ferme pour un journaliste de Radio Gabon

Au Gabon, Gildas Biviga, journaliste à la station provinciale de Radio Gabon à Tchibanga, une ville située à 700 kilomètres au sud de Libreville, a été condamné à 184 jours de prison avec sursis dont 45 jours de prison ferme et une amende de 300000 francs CFA. Il avait interviewé Marcel Libama, un célèbre syndicaliste et le procureur de Tchibanga avait fait arrêter les deux hommes qui ont été jugés et ont écopé de la même peine.

Le directeur général adjoint de Radio Gabon chargé des stations provinciales a expliqué, dans une interview, que Gildas Biviga était en prison pour avoir fait son travail. En effet, le 15 juin dernier le jeune journaliste est dépêché en reportage au tribunal de Tchibanga. Ce jour-là, un syndicaliste de l’Education nationale doit être jugé pour outrage à magistrat.

A la fin de l’audience Gildas Biviga tend son micro à Marcel Libama, un leader syndical de l’Education nationale, venu de Libreville pour soutenir son camarade. L’interview est diffusée à 19 heures sur les antennes de la radio locale. Le procureur ordonne au reporter de retirer l’interview qu’il juge diffamatoire. La radio ne s’exécute pas. L’interview est rediffusée le lendemain matin.

Le procureur, fâché, fait alors arrêter le journaliste et le syndicaliste. Les deux sont jetés en prison pour entrave à la justice, diffamation par voie de presse et outrage à magistrat. Le journaliste et le syndicaliste ont été condamnés à six mois de prison avec sursis, dont 45 jours de prison ferme. Ils resteront donc en prison jusqu’au 4 août prochain.

Par RFI

Source: radio France Internationale

Sur la Radio
  
60th Anniersary of All African People's conference
Galérie d'Art Fatou Sylla Foundation

La Côte d'Ivoire sous les projecteurs du CSIS

Signature du Compact MCC à Washington DC

UFI DC Métro: Va-t-on vers une nouvelle impasse?