ICASA 2017 : Dominique Ouattara pour une production locale des ARV pédiatriques

Les médicaments antirétroviraux (ARV) pédiatriques contre le VIH, doivent être produits localement, plaide la Première dame de Côte d’Ivoire, Dominique Ouattara, évoquant le coût « trop onéreux » du traitement des enfants atteints du sida en Afrique.

« Je voudrais lancer un appel à nos gouvernements et nos partenaires, afin qu’ils étudient la possibilité de produire des ARV pédiatriques », a lancé, lundi à Abidjan, Mme Ouattara, lors d’une cérémonie dans le cadre la 19ème Conférence internationale sur le sida et les Infections sexuellement transmissibles (IST) en Afrique (ICASA 2017).
Selon l'Unicef, quatre enfants sur cinq vivant avec ce virus en Afrique de l'Ouest et du Centre ne reçoivent toujours pas de traitement antirétroviral, et les décès liés au SIDA chez les adolescents âgés de 15 à 19 ans sont en hausse. Ces régions sont à la traîne sur la majorité des indicateurs en matière de prévention et de traitement du VIH et de soins pour les enfants et les adolescents, précise la même organisation.

« En effet, le traitement antirétroviral, sous sa forme pédiatrique, reste encore peu accessible la plupart du temps dans nos pays, car trop onéreux », a déploré Dominique Ouattara, en présence de ses homologues d’autres pays dont le Bénin, la Gambie, la Guyane, le Niger et le Congo, ainsi que le directeur exécutif de l’ONUSIDA, Michel Sidibé, le président de la Société africaine anti-sida, Ihab Ahmed et le directeur Afrique de l’Ouest et du Centre de FNUAP, Mabingue Ngom.

Selon l’édition 2017 du Manuel sur le sida pédiatrique en Afrique, édité par le Réseau africain pour les soins aux enfants affectés par le sida (ANECCA), l’infection par le VIH-Sida est l'une cause importante de mortalité et de morbidité chez le nourrisson et l’enfant.

Dans le monde, en 2015, sur les 36.7 millions de personnes vivant avec le VIH, 1.8 millions étaient des enfants de moins de 15 ans. La même année, il y avait 150.000 nouvelles infections et 110.000 décès liés au VIH dans ce groupe d’âge. Quelque 87% de ces décès et 84% de ces nouvelles infections pédiatriques ont été recensés en Afrique subsaharienne.

Source: AIP
tm


Récents articles


Il se raconte qu'un Ivoirien aurait assassiné son épouse aux États Unis, puis aurait fait partir le corps en Côte d'Ivoire dans des conditions douteuses (...) (09-9-2017)


"Je pense qu'en tant que son fils, j'ai une grande responsabilité face aux Ivoiriens. Je ne dois pas dire n'importe quoi, des mots qui jettent de l'huile sur le feu, car la situation est toujours instable. Il y a eu des milliers de morts, (...) (28-8-2017)


L'opposition togolaise, qui avait appelé la population à cesser toute activité économique en signe de protestation et de recueillement aux victimes des précédentes manifestations, s'est dit "très satisfaite" de voir la capitale très calme vendredi matin. (26-8-2017)


Un premier tour de ville entre 7h et 8h (locales et Gmt) nous a permis de constater que les bureaux de l'administration publique et les banques étaient ouverts mais très peu de monde dans les marchés et dans la circulation." (26-8-2017)


Le président guinéen, Alpha Condé, a limogé trois de ses ministres, a appris APA mercredi soir dans un décret lu par les médias d’Etat. D’abord, Mme Sanaba Kaba, ministre de l’Action Sociale depuis 2014, a cédé son fauteuil à Diaby Mariama Sylla (...) (24-8-2017)


Candidat aux prochaines présidentielles dans son pays, le Libéria, l'ex-footballeur, Georges Weah dit être préoccupé par la paix dans la sous-région. L'homme envisage même rencontrer les autorités de la Côte d'Ivoire avec qui son pays partage une longue frontière. (24-8-2017)


Dans un entretien qu’il a accordé à Fraternité Matin dans sa parution du 22 août, le président du Comité d’organisation du congrès, Adama Bictogo rassure sur l’unité du Rdr. « Qui vous a dit qu’il y a des pro-Soro ou anti Soro au sein du Rdr ? (23-8-2017)


J’en appelle donc au sens de responsabilités de tous les militants et sympathisants du FPI à nous asseoir autour d’une table pour aplanir nos divergences. Laurent Gbagbo nous a appris “Asseyons-nous et discutons” face à ses adversaires. (23-8-2017)

© 2017 Le Canal Nabonews | Ascap licensee | All Rights Reserved. Designed by {nabonews.com}.
Merci de soutenir NABONEWS