Ici, c'est chez DJ Tasman à DC Métro

Canal Nabonews gadgets

CPI: Les auditions du Général Mangou

 


Côte d'Ivoire: un proche du président de l'Assemblée nationale écroué

Le chef du protocole du président de l'Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro a été écroué lundi après son audition dans une affaire sensible de découverte d'une cache d'armes pendant une mutinerie en mai, a annoncé le procureur d'Abidjan.

Souleymane Kamaraté Koné, dit "Soul To Soul", "a été interpellé ce lundi. Une information judiciaire avec mandat de dépôt a été ouverte contre lui (...) pour complot contre l'autorité de l'Etat", a déclaré le procureur Richard-Christophe Adou devant la presse au palais de justice d'Abidjan.

Des mutineries d'anciens rebelles intégrés à l'armée ont secoué la Côte d'Ivoire et ébranlé le pouvoir en janvier et en mai 2017. Une cache d'armes avait été découverte en mai lors de la mutinerie à Bouaké, deuxième ville du pays et fief de l'ancienne rébellion des années 2000.

"Dans la nuit du 11 au 12 mai, des armes de guerre neuves dissimulées ont été découvertes dans une villa de Bouaké (...). Les enquêtes ont permis d'établir que la villa est la propriété de M. Koné", a indiqué le procureur.

La cache contenait plus de "six tonnes de diverses armes de guerre et de munitions (lance-roquettes RPG7, mitrailleuses lourdes, fusils d'assaut AK47 - kalachnikov -, bombes, mortiers...", selon le procureur.

"Les enquêtes ont également révélé que des personnes avaient été informées de l'existence de ces armes dans la ville de M. Koné et invitées à se servir (...) Leur mise à disposition visaient la déstabilisation de l'Etat", a souligné le procureur.

Le 12 mai, lors de la mutinerie, des mutins avaient exhibé une partie de ces armes devant des journalistes de l'AFP. Les armes neuves - notamment des kalachnikovs, des munitions et des lance-roquettes - étaient emballées dans des sacs en plastique transparents. Un des mutins avait confié à l'AFP que les armes provenaient de la propriété de M. Koné et que cette cache était connue de "plein de gens".

L'actuel président de l'Assemblée nationale est l'ancien chef de la rébellion de 2002-2011, dont Bouaké était le fief.

M. Soro, à qui certains prêtent des ambitions présidentielles, s'était gardé d'intervenir officiellement dans la crise de mai, mais de nombreux proches du pouvoir du président Alassane Ouattara assurent en privé que M. Soro joue sa "carte personnelle" en vue de la succession du président en 2020.

Source: AFP
de-pgf/jh


Récents articles


Il se raconte qu'un Ivoirien aurait assassiné son épouse aux États Unis, puis aurait fait partir le corps en Côte d'Ivoire dans des conditions douteuses (...) (09-9-2017)


"Je pense qu'en tant que son fils, j'ai une grande responsabilité face aux Ivoiriens. Je ne dois pas dire n'importe quoi, des mots qui jettent de l'huile sur le feu, car la situation est toujours instable. Il y a eu des milliers de morts, (...) (28-8-2017)


L'opposition togolaise, qui avait appelé la population à cesser toute activité économique en signe de protestation et de recueillement aux victimes des précédentes manifestations, s'est dit "très satisfaite" de voir la capitale très calme vendredi matin. (26-8-2017)


Un premier tour de ville entre 7h et 8h (locales et Gmt) nous a permis de constater que les bureaux de l'administration publique et les banques étaient ouverts mais très peu de monde dans les marchés et dans la circulation." (26-8-2017)


Le président guinéen, Alpha Condé, a limogé trois de ses ministres, a appris APA mercredi soir dans un décret lu par les médias d’Etat. D’abord, Mme Sanaba Kaba, ministre de l’Action Sociale depuis 2014, a cédé son fauteuil à Diaby Mariama Sylla (...) (24-8-2017)


Candidat aux prochaines présidentielles dans son pays, le Libéria, l'ex-footballeur, Georges Weah dit être préoccupé par la paix dans la sous-région. L'homme envisage même rencontrer les autorités de la Côte d'Ivoire avec qui son pays partage une longue frontière. (24-8-2017)


Dans un entretien qu’il a accordé à Fraternité Matin dans sa parution du 22 août, le président du Comité d’organisation du congrès, Adama Bictogo rassure sur l’unité du Rdr. « Qui vous a dit qu’il y a des pro-Soro ou anti Soro au sein du Rdr ? (23-8-2017)


J’en appelle donc au sens de responsabilités de tous les militants et sympathisants du FPI à nous asseoir autour d’une table pour aplanir nos divergences. Laurent Gbagbo nous a appris “Asseyons-nous et discutons” face à ses adversaires. (23-8-2017)

© 2017 Le Canal Nabonews | Ascap licensee | All Rights Reserved. Designed by {nabonews.com}.
Merci de soutenir NABONEWS