Ici, c'est chez DJ Tasman à DC Métro

Canal Nabonews gadgets

CPI: Les auditions du Général Mangou


Burkina : Démission de la seule femme présidente-fondatrice d’un parti politique

La seule femme présidente-fondatrice d’un parti politique au Burkina Faso, Saran Séré Sérémé, vient de rendre sa démission de la tête du Parti pour le développement et changement (PDC) qu’elle a créé cinq ans plus tôt, a-t-on appris vendredi de source officielle.

La démission de Mme Séré de la tête du PDC a été notifiée dans une lettre adressée au ministère de l’Administration territoriale et de la Décentralisation.

Dans la lettre signée du 3 octobre 2017 et parvenue à APA vendredi, Saran Sérémé, récemment nommée Médiateur du Faso, dit quitter la direction du parti pour se conformer à la loi portant charte des partis et formations politiques au Burkina Faso.

En effet, conformément à la Charte des partis et formations politiques au Burkina, tout changement intervenu dans l’administration ou la direction du parti ainsi que les modifications apportées à son statut, programme ou manifeste, doit être porté à la connaissance du ministre en charge des libertés publiques dans un délai n’excédant pas 30 jours.

«Je quitte la direction du parti au profit d’un Président intérimaire en la personne de Fadel Abdel Aziz Sérémé, en attendant la tenue très prochaine du Congrès qui connaîtra le renouvellement des structures dirigeantes du parti», peut-on lire dans la lettre.

Nommée Médiateur du Faso, en conseil des ministres, en sa séance du mercredi 27 septembre dernier, Saran Sérémé pourra se consacrer à sa nouvelle fonction quand adviendra sa prise de service officielle.

Source: APA
ALK/of/APA


Récents articles


Il se raconte qu'un Ivoirien aurait assassiné son épouse aux États Unis, puis aurait fait partir le corps en Côte d'Ivoire dans des conditions douteuses (...) (09-9-2017)


"Je pense qu'en tant que son fils, j'ai une grande responsabilité face aux Ivoiriens. Je ne dois pas dire n'importe quoi, des mots qui jettent de l'huile sur le feu, car la situation est toujours instable. Il y a eu des milliers de morts, (...) (28-8-2017)


L'opposition togolaise, qui avait appelé la population à cesser toute activité économique en signe de protestation et de recueillement aux victimes des précédentes manifestations, s'est dit "très satisfaite" de voir la capitale très calme vendredi matin. (26-8-2017)


Un premier tour de ville entre 7h et 8h (locales et Gmt) nous a permis de constater que les bureaux de l'administration publique et les banques étaient ouverts mais très peu de monde dans les marchés et dans la circulation." (26-8-2017)


Le président guinéen, Alpha Condé, a limogé trois de ses ministres, a appris APA mercredi soir dans un décret lu par les médias d’Etat. D’abord, Mme Sanaba Kaba, ministre de l’Action Sociale depuis 2014, a cédé son fauteuil à Diaby Mariama Sylla (...) (24-8-2017)


Candidat aux prochaines présidentielles dans son pays, le Libéria, l'ex-footballeur, Georges Weah dit être préoccupé par la paix dans la sous-région. L'homme envisage même rencontrer les autorités de la Côte d'Ivoire avec qui son pays partage une longue frontière. (24-8-2017)


Dans un entretien qu’il a accordé à Fraternité Matin dans sa parution du 22 août, le président du Comité d’organisation du congrès, Adama Bictogo rassure sur l’unité du Rdr. « Qui vous a dit qu’il y a des pro-Soro ou anti Soro au sein du Rdr ? (23-8-2017)


J’en appelle donc au sens de responsabilités de tous les militants et sympathisants du FPI à nous asseoir autour d’une table pour aplanir nos divergences. Laurent Gbagbo nous a appris “Asseyons-nous et discutons” face à ses adversaires. (23-8-2017)

© 2017 Le Canal Nabonews | Ascap licensee | All Rights Reserved. Designed by {nabonews.com}.
Merci de soutenir NABONEWS