En Côte d’Ivoire, une évasion et de nombreuses négligences

Une vingtaine de détenus est parvenue à s’échapper du palais de justice d’Abidjan mardi, provoquant la stupéfaction de la population et la colère des autorités. Des gardes pénitentiaires et des policiers ont été suspendus et incarcérés.

Il est environ 11 heures du matin mardi 09 août, lorsqu’une vingtaine de détenus entre dans le palais de justice d’Abidjan, escortée par des gardes pénitentiaires. Dans le brouhaha de ce tribunal situé au Plateau, le centre des affaires de la capitale économique, ils sont conduits au « violon », où se trouvent les cellules, en attendant de rencontrer la juge d’instruction de permanence. Dix d’entre eux ont été déférés depuis des commissariats et postes de police de la ville, une dizaine d’autres viennent de la Maison d’arrêt et de correction d’Abidjan (Maca), parmi lesquels figurent des délinquants récidivistes jugés dangereux.

Tout se passe alors en quelques minutes. Profitant d’un moment de flottement, un des détenus s’empare de l’arme d’un des policiers présents puis, aidé par d’autres prisonniers, il désarme les membres de forces de l’ordre présents. Tous fuient, une fois dans la cour du palais, ils tirent en l’air, semant la panique, puis braquent un juge d’instruction en civil et s’emparent de sa voiture. Le véhicule a été retrouvé à Adjamé, un quartier populaire et commerçant proche.

Manquements des forces de l’ordre

« Ils ont profité de nombreux manquements, mais ce n’est en rien une évasion préméditée, ils n’ont pas été aidés par des complices », assure une source sécuritaire. Dès mardi soir, le procureur de la République a annoncé que sept agents pénitentiaires dont le commandant du palais de justice avaient été relevés de leurs fonctions et incarcérés.

Mercredi, des mesures similaires ont été prises à l’encontre des policiers en poste au tribunal. D’après les premiers éléments de l’enquête, plusieurs erreurs semblent avoir été commises, empêchant les forces de l’ordre de réagir. De nombreuses armes des forces de l’ordre, dont les kalachnikovs, avaient en effet été enfermées à la poudrière du palais de justice par le commandant du détachement de police. Les gardes pénitentiaires quant à eux avaient laissé leurs armes de poing dans leurs véhicules.

Attaques à répétition

Si certains responsables sécuritaires tentent désormais de réduire l’importance de cette évasion, évoquant un « fait banal », cet incident en pleine journée et au cœur de la capitale économique ne fait que renforcer les craintes des populations et la colère des autorités ivoiriennes...Lire la suite


Par Anna Sylvestre-Treiner et Baudelaire Mieu

Source: JA


      Parlons-en !




Récents articles


Considérant que, le 03 juin 2001, le COJEP : Congrès Panafricain des Jeunes et des Patriotes, mouvement patriotique panafricain a été créé dans le but soutenir le président Laurent GBAGBO et les institutions républicaines (...) (26-7-2017)


Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, deux pays frappés par des attaques jihadistes, veulent lutter "ensemble contre le terrorisme", ont affirmé les présidents Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara mardi à Ouagadougou (18-7-2017)


Cinq individus ont été interpellés à la suite de l’attaque de la base du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) logé dans l’enceinte de l’école de police d’Abidjan, a appris APA mardi de source officielle.(26-7-2017)


Le procureur du tribunal d'Abidjan a requis mardi dix ans de prison contre Assoa Adou, un ancien ministre de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, jugé devant une Cour d'assises pour "atteinte à la sûreté" (18-7-2017)


Les agents de la Société nationale des opérations pétrolières de Côte d’Ivoire (Petroci), ont décidé de la suspension de leur mot d’ordre de grève à l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire (18-7-2017)


Abolir le franc CFA, c’est la mission, le combat qui m’anime depuis une quinzaine d’années. Docteur en économie et agrégé des Facultés de Sciences Economiques, j’ai exercé des fonctions de macro économiste, chef de service au siège de la BCEAO à Dakar (17-7-2017)


Les travaux du métro d’Abidjan pourront enfin démarrer après quasiment deux ans d’attente. Le projet vient en effet d’obtenir un coup de pouce de la France qui va décaisser une enveloppe de 1,4 milliard d’euros (17-7-2017)


Suite aux nouvelles nominations à la tête de certaines institutions dont l’Inspection générale d’Etat (Ige) où Niamien N’Goran a été remplacé par Théophile Ahoua N’Doli, une déclaration attribuée au Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), a poussé (17-7-2017)

© 2017 Le Canal Nabonews | Ascap licensee | All Rights Reserved. Designed by {nabonews.com}.
Merci de soutenir NABONEWS