Ici, c'est chez DJ Tasman à DC Métro

Canal Nabonews gadgets

CPI: Les auditions du Général Mangou


Mondiaux 2017 - Côte d'Ivoire : il était une fois... la reine Ta Lou

Championne d'Afrique du 200 m, Marie-Josée Ta Lou, devenue vice-championne du monde à Londres, est désormais au Panthéon du sprint africain.

L'athlétisme africain vient de passer à côté d'un moment historique, on peut dire de légende, avec la course que l'Ivoirienne Marie-Josée Ta Lou vient de livrer à Londres en finale du 100 mètres dames où elle a décroché la médaille d'argent et le titre de vice-championne du monde derrière l'Américaine Torie Bowie, et devant la Néerlandaise Dafné Schippers, sa compatriote Muriel Ahouré et l'ultra favorite et championne olympique en titre la Jamaïcaine Elaine Thompson. En tête du début à la fin, Marie-Josée Ta Lou a raté le titre d'un souffle. En effet, au dernier mètre, Torie Bowie a « cassé », passant sa tête devant l'Ivoirienne reléguée à un centième à 10s 86. Un remake des JO de Rio où Marie-Josée Ta Lou a raté le bronze sur le 200 mais aussi et surtout sur le 100 mètres à quelques millièmes de seconde de Shelly-Ann Fraser-Pryce.

À côté de quoi Marie-Josée est-elle passée ?

Au-delà d'être la première athlète ivoirienne championne du monde, elle aurait été le premier athlète africain à décrocher une médaille d'or sur 100 mètres en championnats du monde et aux Jeux olympiques, hommes et femmes confondus. De quoi passer à tout jamais à la postérité. En attendant, elle rejoint au Panthéon du sport ivoirien le coureur du 400 mètres Gabriel Tiacoh qui avait décroché la médaille d'argent de sa discipline aux Jeux olympiques de Los Angeles en 1984.

Heureuse !

Interrogée sur RFI, la sprinteuse ivoirienne s'est écriée : « Je ressens juste de la joie, de l'émotion et beaucoup de respect pour mes concurrentes ! » Poursuivant : « C'est ma première grosse médaille. Je ne peux que dire merci à Dieu, à mon coach, à mes coéquipiers qui m'ont donné de bons conseils, à tous ceux qui ont prié pour moi comme ma famille, et mes amis… » Et de conclure : « Enfin la médaille ! Elle représente tout pour moi. » Sur RFI, son entraîneur Anthony Koffi a fait part de la confiance qu'il avait placée dans son poulain : « Je ne suis pas surpris, car elle a confirmé ce que j'attendais d'elle. Dès les séries de ces Mondiaux, j'avais compris qu'elle pouvait courir très vite, que tout allait se jouer au niveau du mental. » Et de conclure : « Je lui ai donc dit de prendre du plaisir, de n'avoir peur de personne et de ne pas se mettre de pression. » Manifestement, le conseil a été suivi...Lire la suite.

Par Malick Diawara

Source: Le Point Afrique


Récents articles


Il se raconte qu'un Ivoirien aurait assassiné son épouse aux États Unis, puis aurait fait partir le corps en Côte d'Ivoire dans des conditions douteuses (...) (09-9-2017)


"Je pense qu'en tant que son fils, j'ai une grande responsabilité face aux Ivoiriens. Je ne dois pas dire n'importe quoi, des mots qui jettent de l'huile sur le feu, car la situation est toujours instable. Il y a eu des milliers de morts, (...) (28-8-2017)


L'opposition togolaise, qui avait appelé la population à cesser toute activité économique en signe de protestation et de recueillement aux victimes des précédentes manifestations, s'est dit "très satisfaite" de voir la capitale très calme vendredi matin. (26-8-2017)


Un premier tour de ville entre 7h et 8h (locales et Gmt) nous a permis de constater que les bureaux de l'administration publique et les banques étaient ouverts mais très peu de monde dans les marchés et dans la circulation." (26-8-2017)


Le président guinéen, Alpha Condé, a limogé trois de ses ministres, a appris APA mercredi soir dans un décret lu par les médias d’Etat. D’abord, Mme Sanaba Kaba, ministre de l’Action Sociale depuis 2014, a cédé son fauteuil à Diaby Mariama Sylla (...) (24-8-2017)


Candidat aux prochaines présidentielles dans son pays, le Libéria, l'ex-footballeur, Georges Weah dit être préoccupé par la paix dans la sous-région. L'homme envisage même rencontrer les autorités de la Côte d'Ivoire avec qui son pays partage une longue frontière. (24-8-2017)


Dans un entretien qu’il a accordé à Fraternité Matin dans sa parution du 22 août, le président du Comité d’organisation du congrès, Adama Bictogo rassure sur l’unité du Rdr. « Qui vous a dit qu’il y a des pro-Soro ou anti Soro au sein du Rdr ? (23-8-2017)


J’en appelle donc au sens de responsabilités de tous les militants et sympathisants du FPI à nous asseoir autour d’une table pour aplanir nos divergences. Laurent Gbagbo nous a appris “Asseyons-nous et discutons” face à ses adversaires. (23-8-2017)

© 2017 Le Canal Nabonews | Ascap licensee | All Rights Reserved. Designed by {nabonews.com}.
Merci de soutenir NABONEWS