Gabon: peine de prison ferme pour un journaliste de Radio Gabon

Au Gabon, Gildas Biviga, journaliste à la station provinciale de Radio Gabon à Tchibanga, une ville située à 700 kilomètres au sud de Libreville, a été condamné à 184 jours de prison avec sursis dont 45 jours de prison ferme et une amende de 300000 francs CFA. Il avait interviewé Marcel Libama, un célèbre syndicaliste et le procureur de Tchibanga avait fait arrêter les deux hommes qui ont été jugés et ont écopé de la même peine.

Le directeur général adjoint de Radio Gabon chargé des stations provinciales a expliqué, dans une interview, que Gildas Biviga était en prison pour avoir fait son travail. En effet, le 15 juin dernier le jeune journaliste est dépêché en reportage au tribunal de Tchibanga. Ce jour-là, un syndicaliste de l’Education nationale doit être jugé pour outrage à magistrat.

A la fin de l’audience Gildas Biviga tend son micro à Marcel Libama, un leader syndical de l’Education nationale, venu de Libreville pour soutenir son camarade. L’interview est diffusée à 19 heures sur les antennes de la radio locale. Le procureur ordonne au reporter de retirer l’interview qu’il juge diffamatoire. La radio ne s’exécute pas. L’interview est rediffusée le lendemain matin.

Le procureur, fâché, fait alors arrêter le journaliste et le syndicaliste. Les deux sont jetés en prison pour entrave à la justice, diffamation par voie de presse et outrage à magistrat. Le journaliste et le syndicaliste ont été condamnés à six mois de prison avec sursis, dont 45 jours de prison ferme. Ils resteront donc en prison jusqu’au 4 août prochain.

Par RFI

Source: radio France Internationale


      Parlons-en !




Récents articles


Il se raconte qu'un Ivoirien aurait assassiné son épouse aux États Unis, puis aurait fait partir le corps en Côte d'Ivoire dans des conditions douteuses (...) (09-9-2017)


"Je pense qu'en tant que son fils, j'ai une grande responsabilité face aux Ivoiriens. Je ne dois pas dire n'importe quoi, des mots qui jettent de l'huile sur le feu, car la situation est toujours instable. Il y a eu des milliers de morts, (...) (28-8-2017)


L'opposition togolaise, qui avait appelé la population à cesser toute activité économique en signe de protestation et de recueillement aux victimes des précédentes manifestations, s'est dit "très satisfaite" de voir la capitale très calme vendredi matin. (26-8-2017)


Un premier tour de ville entre 7h et 8h (locales et Gmt) nous a permis de constater que les bureaux de l'administration publique et les banques étaient ouverts mais très peu de monde dans les marchés et dans la circulation." (26-8-2017)


Le président guinéen, Alpha Condé, a limogé trois de ses ministres, a appris APA mercredi soir dans un décret lu par les médias d’Etat. D’abord, Mme Sanaba Kaba, ministre de l’Action Sociale depuis 2014, a cédé son fauteuil à Diaby Mariama Sylla (...) (24-8-2017)


Candidat aux prochaines présidentielles dans son pays, le Libéria, l'ex-footballeur, Georges Weah dit être préoccupé par la paix dans la sous-région. L'homme envisage même rencontrer les autorités de la Côte d'Ivoire avec qui son pays partage une longue frontière. (24-8-2017)


Dans un entretien qu’il a accordé à Fraternité Matin dans sa parution du 22 août, le président du Comité d’organisation du congrès, Adama Bictogo rassure sur l’unité du Rdr. « Qui vous a dit qu’il y a des pro-Soro ou anti Soro au sein du Rdr ? (23-8-2017)


J’en appelle donc au sens de responsabilités de tous les militants et sympathisants du FPI à nous asseoir autour d’une table pour aplanir nos divergences. Laurent Gbagbo nous a appris “Asseyons-nous et discutons” face à ses adversaires. (23-8-2017)

© 2017 Le Canal Nabonews | Ascap licensee | All Rights Reserved. Designed by {nabonews.com}.
Merci de soutenir NABONEWS