Côte d’Ivoire : Alphonse Soro annonce sa démission de son poste de Conseiller à la Primature

L’ancien député ivoirien Alphonse Soro a annoncé, samedi, sa démission de son poste de Conseiller chargé du Travail et dialogue social à la Primature.

Annoncée d’abord sur les réseaux sociaux, cette démission a été confirmée à APA par l’intéressé.

« Suite à ma réaction à l'éditorial de Marwane (du magazine panafricain Jeune Afrique), ma hiérarchie m'a aussitôt demandé de remettre ma démission de mon poste de Conseiller en charge du Travail et du Dialogue Social à la Primature. Ce que j'ai fait le 12 (lundi) juin 2017. Cette démission a été actée par arrêté du Premier Ministre le 14 (mercredi) juin 2017 », écrit Alphonse Soro sur sa page Facebook.

Expliquant ces écrits, le désormais ex-Conseiller a souligné que « j'ai tout simplement estimé qu'il ne fallait pas rester de marbre lorsque le Journaliste Marwane, en plus d'insulter le Président de l'Assemblée nationale de Côte d'Ivoire (Guillaume Soro), s'est clairement et nommément attaqué aux ex-Forces Nouvelles auxquelles j'ai appartenu ».

« Je tiens à m'excuser auprès de tous ceux que cette démission pourra choquer. Tout comme auprès de ceux qui n'auraient pas compris ma réaction, suite à l'éditorial de Marwane Ben Y. (Jeune Afrique) », ajoute M. Soro.

Un éditorial paru début juin, dans une édition du magazine panafricain Jeune Afrique a suscité de nombreuses polémiques au sein de la classe politique ivoirienne de même que la colère de nombreux proches de Guillaume Soro.

‘’Lecteur assidu de JA, j'ai lu à chaud comme à froid celui de la semaine. Le contenu global reste conforme et fourni comme d'habitude. Je marque, en revanche, ma surprise pour l'éditorial de la semaine que je ne cesse de lire et relire avec souvent l'impression d'être plongé dans certains journaux de la presse locale’’, avait écrit Alphonse Soro à Marwane.

‘’Cher Marwane, ce serait faillir intellectuellement et même de la couardise que de ne pas vous dire que votre édito est tendancieux, provocateur et accusateur à l'endroit du Président de l'Assemblée Nationale Monsieur Guillaume Soro et non pour la recherche de la vérité comme vous le prétendez’’, avait-il ajouté.

‘’Relisez-vous bien et à froid et vous comprendrez l'hystérie médiatique locale qui en a suivi ainsi que les accusations de manipulation dont parlent certains...’’ avait conclu Alphonse Soro.

Source: Agence Aficaine de Presse
LS-SY/ls/APA


      Parlons-en !




Récents articles


Considérant que, le 03 juin 2001, le COJEP : Congrès Panafricain des Jeunes et des Patriotes, mouvement patriotique panafricain a été créé dans le but soutenir le président Laurent GBAGBO et les institutions républicaines (...) (26-7-2017)


Le Burkina Faso et la Côte d’Ivoire, deux pays frappés par des attaques jihadistes, veulent lutter "ensemble contre le terrorisme", ont affirmé les présidents Roch Marc Christian Kaboré et Alassane Ouattara mardi à Ouagadougou (18-7-2017)


Cinq individus ont été interpellés à la suite de l’attaque de la base du Centre de coordination des décisions opérationnelles (CCDO) logé dans l’enceinte de l’école de police d’Abidjan, a appris APA mardi de source officielle.(26-7-2017)


Le procureur du tribunal d'Abidjan a requis mardi dix ans de prison contre Assoa Adou, un ancien ministre de l'ex-président ivoirien Laurent Gbagbo, jugé devant une Cour d'assises pour "atteinte à la sûreté" (18-7-2017)


Les agents de la Société nationale des opérations pétrolières de Côte d’Ivoire (Petroci), ont décidé de la suspension de leur mot d’ordre de grève à l’issue d’une Assemblée générale extraordinaire (18-7-2017)


Abolir le franc CFA, c’est la mission, le combat qui m’anime depuis une quinzaine d’années. Docteur en économie et agrégé des Facultés de Sciences Economiques, j’ai exercé des fonctions de macro économiste, chef de service au siège de la BCEAO à Dakar (17-7-2017)


Les travaux du métro d’Abidjan pourront enfin démarrer après quasiment deux ans d’attente. Le projet vient en effet d’obtenir un coup de pouce de la France qui va décaisser une enveloppe de 1,4 milliard d’euros (17-7-2017)


Suite aux nouvelles nominations à la tête de certaines institutions dont l’Inspection générale d’Etat (Ige) où Niamien N’Goran a été remplacé par Théophile Ahoua N’Doli, une déclaration attribuée au Parti démocratique de Côte d'Ivoire (Pdci), a poussé (17-7-2017)

© 2017 Le Canal Nabonews | Ascap licensee | All Rights Reserved. Designed by {nabonews.com}.
Merci de soutenir NABONEWS